Photo montrant plusieurs smartphones avec une image de femme en lingerie floutée, pour alarmer sur la sexualité sur les écrans

La sexualité sur les écrans

La sexualité sur les écrans est un sujet si important de nos jours.

Des images à caractère sexuel sont échangées sans savoir que des lois existent, des films pornographiques d’une violence extrême sont visionnés, des films montrant de la zoophilie sont échangés, bref ce sujet mérite de s’y intéresser.

Thèmes abordés sur le site et dans mes offres :
  • La pornographie
  • Le sexting
  • La sextorsion
  • L'arnaque au sentiments
  • Le cybergrooming

La pornographie

L’accès illimité à la pornographie grâce à Internet a complètement transformé la sexualité. Les enfants et les adolescent(es) sont confronté.es à des images terribles, angoissantes et perturbantes, mais qui, malheureusement deviennent banales.

Notre devoir en tant qu’adultes est de leur rappeler que la sexualité n’est pas forcément pornographique. Une éducation sexuelle de qualité et d’actualité est plus qu’importante, elle est vitale.

Ne laissons plus la jeunesse seule face à des situations ingérables qui mènent parfois jusqu’au suicide.

Prenons nos responsabilités !

Le sexting

Le mot sexting est la contraction des mots anglais « sex » et « texting », dans le langage courant, cela s’appelle « envoyer des nudes ». Le sexting est le fait d’échanger des photographies, des vidéos ou des messages audios à caractère sexuel par le biais des écrans électroniques.

Cette manière d’exprimer sa sexualité est devenue courante et fait partie intégrante des relations sexuelles contemporaines.

Le sexting est légal pour les adultes entre eux et pour les mineurs entre 16 ans et 18 ans.

Envoyer une photographie à caractère sexuel de soi lorsque l’on a moins de 16 ans est considéré comme de la pédopornographie.


Art. 197 al.8   CP Réserve (Sexting – mineurs)

« N’est pas punissable le mineur âgé de 16 ans ou plus qui produit, possède ou consomme, avec le consentement d’un autre mineur âgé de 16 ans ou plus, des objets ou des représentations au sens de l’alinéa 1 qui les impliquent. »

Autrement dit, ne sont pas punissables des jeunes qui ont entre 16 ans et 18 ans et qui prennent d’eux-mêmes des photos à caractère sexuel pour se les échanger (sexting) mais sans les partager avec des tiers. La loi prévoit cette exception pour ne pas criminaliser un certain groupe de jeunes ».
c sexting femme et homme ombre sur smartphone

La sextorsion

La sextorsion est une méthode de chantage qui fait beaucoup de victimes et il est très difficile de punir les coupables.

Un phénomène qui peut ruiner une carrière professionnelle, briser des liens familiaux, car oui quand il est possible de voir son employé, son patron, sa fille, etc. en train de se masturber, cela amène forcément des problèmes.

Alors, est-il mieux pour la victime de céder au chantage et aux menaces ? La police dit : « Non, il est nécessaire de résister car plus le chantage fonctionne, plus ils continueront de demander de l’argent ».

L'arnaque aux sentiments

Nous avons des besoins d’affection, d’amour et d’attention et les escrocs sur Internet l’ont très bien compris.

Trouver l’amour via Internet est devenue une pratique courante, mais attention, l’envie d’être aimé.e ne devrait pas passer avant notre sécurité.

De faux profils sont créés, la personne malveillante entre en contact avec vous et, avec le temps, vous fait croire au grand amour. Petit à petit, des demandes d’aide financières sont faites et si la victime se sent amoureuse et en confiance, elle va payer.

Si cela vous arrive ou vous est arrivé, ne culpabilisez pas, pardonnez-vous car il est très difficile de reconnaître ces nouveaux escrocs. Le rêve d’un prince charmant ou d’une princesse nous fait oublier la prudence.
c smartphine dans les mains sur fond noir gilles lambert pb lf8vwapu unsplash

Le cybergrooming

Le cybergrooming est le tchat à caractère sexuel. Ce sont des hommes ou des femmes recherchant des contacts sur internet avec des enfants et des adolescent.e.s dans le but d’assouvir leurs désirs sexuels.

Les cybergroomers rencontrent les plus jeunes via les jeux en ligne ou les réseaux sociaux. Ils obtiennent un premier contact afin d’obtenir leur confiance et ainsi pouvoir continuer à échanger sur d’autres réseaux et collecter un maximum de données. Il y a de plus en plus de signalements dans ce sens.

Plusieurs questions peuvent se poser : où est la limite entre une discussion obscène et une discussion à caractère sexuel malsaine mettant en danger le développement de l’enfant ? Les discours obscènes entre une personne majeure et une personne mineure ne sont-ils pas obligatoirement des actes d’ordre sexuel ?

Tiziana Bellucci, directrice de l’ONG Action innocence, explique lors d’un interview pour le hebdomadaire suisse Le Matin Dimanche du 27 mai 2018 : « Le cybergrooming est la menace en ligne la plus préoccupante pour les enfants et les adolescent.e.s, car la rencontre pourrait se traduire comme une agression dans le monde physique. Les parents peuvent essayer de comprendre le lien entre l’enfant et l’inconnu, en organisant une séance Skype, par exemple. En revanche, si les propos échangés comportent des allusions sexuelles, il faut immédiatement prévenir la police. Attention à prendre en compte l’état psychologique de l’enfant ou de l’adolescent.e qui, souvent est très attaché à sa relation abusive ».


je ne savais pas....fille pleurs escaliers
Un moment de partage entre générations à 1860 Aigle

Prochaines dates 2024 : 27.04 / 25.05 / 15.06 / 20.07 / 24.08 / 28.09 / 26.10 / 23.11 / 07.12


Thème : Grandir avec et sans les écrans

Horaires : Jusqu'à 9 ans, de 14h à 15h30. Dès 10 ans, de 16h à 17h30

P.S : Dès 10 ans, la sexualité sur les écrans est abordée